after eight

17 avril 2008

Petite, j'habitais au fond d'une impasse toute cabossée. Je n'ai compris que bien longtemps plus tard que je n'habitais pas dans une "avenue" mais bien une "impasse".

Mes parents avaient juste un peu d'humour et moi j'ignorais ce que c'était!

M'sieur l'maire s'était mis en frais et nous fit une jolie "avenue" avec de jolis lampadaires.....

Au bout de l'avenue se trouvaient un charcutier, plus loin un boucher, un boulanger, une véritable épicerie, une droguerie, un bureau de poste, un coiffeur et... le bar tabac ...devant lequel j'avais interdiction  de passer.

Du reste, il me faisait assez peur comme cela, d'autant plus qu'il en sortait des individus avinés peu sympathiques aux yeux d'une fillette de 8 ans.

C'étaient nos voisins qui étaient propriétaires du "mont d'Or".... l'homme était impressionnant dans son marcel, immense et fort, il me faisait peur.

L'avenue a perdu  de sa splendeur, les pissenlits ont poussé malgré le béton tout beau..... le charcutier, le boucher, le coiffeur, la droguerie ont fermé boutique, les locaux sont  marchands devenus locaux privatifs aux nouvelles fenêtres et portes condamnées, parpaings empilés.... 

Avant de quitter cette ville pour toujours, il ne restait plus beaucoup de commerce et les rues étaient jonchées de papiers gras. Pourtant, il y avait eu la construction d'une zone pavillonnaire juste à côté.... à la place de l'usine abattue...
alors, pourquoi?

J'ai eu la triste occasion de traverser cette ville de la banlieue est de Paris et j'ai été saisie. Je l'ai trouvée sale et sombre. J'ai été submergée de tristesse. Je me suis demandée comment des gens pouvaient vivre heureux dans cette zone cafardeuse...

Le marchand de charbon n'existe plus, une magnifique villa explose à la place  sur le terrain tout petit. Les lettres de mon école son rouillées et certaines sont tombées....

C'est sans doute ça que l'on appelle les grandes avancées du  XXI ème siècle.

Posté par after 8 à 10:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 avril 2008

Nous voilà sortie du nid douillet ... nous crions de peur, ils crient de joie....  Elle nous rassure et nous console.

A peine avons-nous le temps de savourer cet état de grâce que les apprentissages commencent.
Se tenir droit, marcher, être propre, bien manger, bien grandir, bien, bien, tout bien pour faire plaisir à ELLe, à Lui.

Puis l'univers des autres nous agresse. Il faudra pourtant apprendre à faire avec, à lutter où à abandonner.... faire des choix que l'on a pas envie de faire. Céder son élastique à la récrée pour ne plus être embêtée.

Continuer de grandir, de faire bien, de faire mine. Tout le monde semble s'en sortir à part nous, y -aurait-il un souci à avoir? La coquille est cassée, on ne peut plus y entrer.... dommage.

Ils nous disent d'apprendre des leçons, B et A BA, 6 est le multiple de?, avez-vous appris votre leçon mademoiselle?, le devoir comptera coefficient 4, il vous faudrait un policier derrière chacun d'entre vous pour vous faire travailler... Tiens, elle a les dernières speezbeak à la mode, pas moi, elle a trop de chance....

Nous sommes persuadés que notre vie, toute notre vie se joue LA..... mais si c'était pas un peu faux, tout ça?

Oui je sais compter, oui je sais lire, non je ne suis pas devenue ni l'avocate, ni l'archéologue, ni le reporter photographe dont je rêvais parce que... j'ai pas travaillé pour, parce que les parents ont pas nourri le rêve, parce qu'ils ont dit "non ça coûtera trop cher ton école en Suisse, et c'est pas un boulot qui te fera manger"....

J'ai pas été nourrie aux rêves car d'après les Grands ils étaient toujours impossibles, mais j'ai des diplômes plômes,j'ai bien appris à lire, à compter, à retenir un tas de choses qui ne me servent pas et j'ai oublié ce qui me serait utile car je les ai vus trop jeunes.

Ils nous disent qu'il y a le passeport qui ouvre toutes les portes, le bac.... oui, en quelque sorte.... mais après? Après il y a la Vie, la vraie...  plus celle des bancs cirés qui n'existent plus car le plastique c'est fantastique.... celle que l'on va construire jour après jour pour nous bâtir un empire. Mais avons-nous reçu les bons matériaux? Nous voilà libre comme l'air... libre de choisir notre vie....enfin, mais comment? Habitués à être cadrer, à grimper la pyramide du savoir, voilà que c'est le grand saut, sans parachute!

Des heures à se demander "vers où aller, fais-je un bon choix?". Des faux pas, des succès, mais où je vais en fait?

Et puis aujourd'hui je me dis... tout ce que je fais, chaque jour, pour quoi, pour qui, à quoi ça sert vraiment?
A quoi sert le temps, notre monde, juste pour avoir  la joie de se voir ridées, d'avoir des sillons dans les joues que des larmes aurons creusés?

Faut-il absolument bâtir une carrière, être reconnues,  avoir du pouvoir, faire que des choses utiles?

Au final, à force de me demander où j'allais, si je ne ratais pas quelque chose en  ne faisant qu'élever des enfants, en ayant aucune étiquette publique d'identification certifiant que je cotise MOI  à la sécu et que je suis financièrement indépendante et que dans les dîners ça rassure les dames d'avoir un blason... je me suis dit que  je bâtissais un empire et qu'il était sous mes yeux, que j'étais bien aveugle.

Que c'était l'empire le plus beau, le plus fou, le plus incroyable et le plus UNIQUE, que c'était un empire transmissible et éternel..... celui de l'Amour.
Que je pouvais bien mourir demain ou dans 40 ans, mais  que je plus important ne serait de regarder si j'ai bien fait grandir l'Amour, si je l'ai bien servi.

En plus des 5 légumes et des fruits quotidiens, je donne des parts de rêves tous les jours à mes enfants. Ils sont obligés de finir leur part, en général, il n'y a aucun problème....

oui c'est possible d'être paléontologue, d'être ingénieur, d'être médecin, d'être pilote de chasse,  oui mes chéris,.... et je vous y aiderai.... et si vous n'y arrivez pas, ça ne sera pas grave, remplissez votre besace de rêves afin d'avoir le choix!

Alors, de jour en jour de 8 heures du mat' (départ de l'école) en 8 heures du mat, je marche vers un but enfin sereine sur une route pleine d'aventures, maîtresse  et responsable de mes choix, je remplis ma vie de choses qui ne brillent pas, sauf dans mon coeur!


Posté par after 8 à 14:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

intro

Peut-être est-ce d'avancer en âge.... peut-être est-ce d'avoir un cerveau en perpétuelle ébullition??? qui sait... pourquoi naît l'envie d'écrire les choses auxquelles on pense plutôt qu'elles ne s'envolent avec les heures qui passent....

De 8 heures à 20 heures sur le pont, un peu de temps encore après rien que pour soi, si les enfants son sages Madame!

Un peu de temps pour venir ici... le jeu est d'autant plus drôle qu'ailleurs je suis!

On verra bien jusqu'où j'irai...

Posté par after 8 à 13:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]